Que se passe-t-il en cas de maladie, d'accident ou de maternité?

En principe, tout changement affectant votre aptitude au placement doit être immédiatement signalé à l'ORP.


En cas de maladie ou d'accident, vous devez en prévenir immédiatement votre conseiller/conseillère en personnel. Si votre déclaration n'intervient qu'au bout d'une semaine, voire plus tard, la conséquence en est que des indemnités journalières vous seront retirées. A partir du quatrième jour de maladie, vous devez produire un certificat médical.


Les prestations financières de la caisse de chômage sont maintenues sur une durée plus ou moins longue en fonction de la situation.


Indemnités journalières en cas de maladie

Indemnités journalières en cas d'accident

Indemnités journalières en cas de maternité

Indemnités journalières en cas d'accident

En cas d'accident, la caisse de chômage vous verse l'indemnité journalière normale pendant les trois premiers jours calendaires (mais uniquement pour des jours ouvrés). Ensuite vous toucherez les indemnités journalières de l'assurance-accidents (SUVA) du fait que vous êtes obligatoirement assuré auprès de la SUVA (la prime s'élève à 2,63% de l'indemnité de chômage).

Indemnités journalières en cas de maternité

En cas de maternité vous percevez l'allocation de l'APG (Allocation pour Perte de Gain) pour une durée de 14 semaines (ou 98 jours) à compter du jour d'accouchement. Ces indemnités journalières sont versées par la caisse de compensation. Pour obtenir les formulaires et informations correspondantes vous devez vous adresser au/à la responsable de votre dossier auprès de la caisse de chômage.

Appuyez sur une touche quelconque pour fermer la fenêtre.